Un autre trésor de notre littoral : les Calanques

Derrière leur image « de roches sans vie, séchées par le soleil, balayées par le vent et les embruns », notre littoral est un écrin de nature, riche et méconnu.
Située dans la zone la plus aride de France, la vie sauvage dans les calanques est pourtant bien représentée :

11 % des plantes vasculaires (tous les végétaux sauf les mousses, les lichens et les algues) recensées sur le territoire national s’y retrouve.

Plus d'un tiers des habitats naturels terrestres et marins du secteur “ Calanques et archipel de Riou ” sont désignés par le CSRPN (Conseil Scientifique Régional du Patrimoine Naturel) comme des espaces de très haut intérêt biologique.

Près de la moitié de l'espace marin des “ Calanques et archipel de Riou ” est reconnu d'intérêt européen (Réseau Natura 2000).

Certaines espèces sont caractéristiques de ces milieux : la Sabline de Provence est endémique, elle ne vit qu’entre Marseille et Toulon, l’Orpin du littoral quant à lui, n’est localisé au niveau national que sur les rochers littoraux de Marseille, au même titre que certains insectes.

La faune sauvage des calanques présente d’autres éléments remarquables comme le Lézard ocellé, le plus grand lézard d’Europe qui connaît un fort déclin actuellement, tout comme de nombreuses espèces marines rares et menacées.


En bateau, adoptez les bons gestes !

• Ne vous amarrez pas aux bouées destinées au balisage.
• Privilégiez le mouillage de votre embarcation sur un fond de sable plutôt que dans un herbier de posidonies ou un tombant à coralligène.
• Ne jetez aucun déchet solide ou liquide, ni à terre, ni en mer… ramenez-les aux ports.
• Utilisez, si possible, les produits détergents les plus respectueux de l’environnement.
• Limitez votre pêche aux espèces et tailles autorisées.
• Respectez la tranquillité du site et le voisinage.